2021 sera placée sous le signe des loisirs, de la culture et de la recherche universitaire

Le Parc Bleu de l’Eurométropole est en cours de développement depuis plusieurs années. En 2021, les partenaires mettront les citoyens sur le devant de la scène. Cela passe par des recherches universitaires sur la relation des habitants avec l’eau, mais surtout par la mise en avant de la culture. L’Eurométropole développe des rencontres culturelles, des BlueWalks et une bonne signalisation le long des voies navigables.

www.parcbleu.eu

 

Rendre l’Eurométropole visible

Le Parc Bleu, ce sont 5 440 km de cours d’eau, trait d’union historique, culturel et économique entre la France et la Belgique. La dynamique autour du Parc Bleu se focalise sur l’eau sous toutes ses formes et au travers de multiples projets : mobilité douce, dimension académique, signalisation, assainissement de l’eau, transport, loisir, biodiversité, culture … Une transversalité que l’on retrouve dans le groupe d’ actions ‘Parc Bleu’ au sein de l’Eurométropole qui réunit partenaires institutionnels, élus, associations, universitaires, étudiants et citoyens.

Poursuivre la recherche universitaire sur la relation des habitants avec l’eau

En organisant un nouveau Summer school pendant l’été 2021, l’objectif est de poursuivre le dialogue transfrontalier en étudiant le Parc Bleu en tant que vecteur actif de transition. Le Summer school donne une liberté intellectuelle pour explorer, voir ce qui est possible à l’avenir. C’est un moment crucial de participation et d’élaboration du projet : le travail du terrain, les discussions avec des parties prenantes, les workshops interdisciplinaires, les cartographies communes et participatives et l’élaboration de stratégies spatiales s’inscriront dans un processus plus large qui, à terme, mettra en évidence et utilisera l’Espace Bleu comme un outil de co-création de dialogues transfrontaliers, une image de transition stimulante et commune.

 

Le grand défi pour 2021 : aborder la dimension sociale et son adaptation au changement climatique. Il est important d’impliquer davantage le citoyen dans le Parc Bleu et de comprendre ce que signifie ce parc pour eux. Avec des étudiants internationaux et des experts interdisciplinaires, l’Eurométropole cherche des réponses sur des tas de défis qui se posent dans notre société, en lien avec le changement climatique.

Relier citoyens & nature : renforcer les points nœuds et les  liaisons transfrontalières

L’une des ambitions principales du Parc Bleu est aussi de consolider le lien entre citoyens et nature. Un grand travail a d’ores et déjà été réalisé pour renforcer le réseau des points nœuds et en connectant aux itinéraires existants. De nombreuses initiatives telles que le Carré Bleu (réseau de 90km de sentiers pédestres et cyclistes le long des principaux cours d’eau du territoire), les cartes touristiques ou les guides vélo sont venues enrichir l’offre pour répondre aux attentes du public. Ce besoin d’extérieur est d’autant plus visible avec la crise sanitaire : depuis un an, le nombre de promeneurs et de cyclistes a triplé dans le Parc Bleu !

 

Remettre la culture au cœur de l’Eurométropole

Depuis plusieurs années, le groupe de travail ‘culture’ au sein du Parc Bleu propose des actions pour permettre aux acteurs culturels du territoire de se connecter, de se connaître et de pérenniser la culture. Aujourd’hui, dans ce secteur frappé de plein fouet par la Covid-19, ces acteurs insistent sur la nécessité de la culture au sein de l’Eurométropole et demandent plus de soutien, notamment dans le cadre des programmes européens tels qu’Interreg. Pour pallier à l’absence de rencontres physiques, deux initiatives ont notamment été mises en place. Objectif: continuer de construire et étoffer le lien ! Hour.Culture propose des rencontres virtuelles entre les acteurs de la culture, avec des visites virtuelles de lieux phares comme le LAM de Villeneuve d’Ascq ou le Musée du Folklore de Mouscron. Les interviews vidéos ‘Coup de cœur’, réalisées avec Eurometropolis News et disponibles chaque mois sur YouTube, sont quant à elles l’occasion de découvrir les lieux, objets ou initiatives préférés des citoyens.

 

2021 : BlueWalks, balades gratuites

Et ce n’est pas tout ! Les BlueWalks reviennent en 2021, si le contexte le permet. Ces balades transfrontalières gratuites, guidées et bilingues pour découvrir les 3600km2 du Parc Bleu pour (re)découvrir le territoire sur les trois versants de façon insolite et unique avaient été écourtées en 2020 (seules 4 avaient eu lieu au lieu des 20 programmées). Elles devraient être à nouveau possibles d’ici quelques mois : une occasion parfaite pour explorer ce qui constitue l’épine dorsale de notre territoire : le Parc Bleu, l’eau, la nature, la biodiversité … et surtout un bassin de vie unique, entre France et Belgique.

L’ensemble de ces thématiques ont été présentées et expliquées lors d’un évènement digital, vendredi 19 mars, de 14h à 15h, organisé par l’Eurométropole Lille-Kortrijk-Tournai. Plus de 50 personnes étaient présentes pour suivre le panel d’intervenants réuni au Bolwerk de Kortrijk et les différentes interventions vidéos des partenaires de terrain en France, en Wallonie et en Flandres.

 

World Water Day

L’évènement a eu lieu dans le cadre de la journée mondiale de l’eau (World Water Day). Chaque année, la Journée mondiale de l’eau (le 22 mars) est l’occasion de mettre en lumière l’eau, partout dans le monde. Au cœur du territoire de l’Eurométropole, l’eau est un élément fédérateur : elle relie les trois versants (France, Wallonie et Flandres) et l’ensemble des habitants du bassin de vie transfrontalier.