Mise à jour le 17 septembre, 14:00

Dans tous les cas, informez-vous en amont de vos déplacements et voyages sur les zones où vous vous rendez et les mesures prises par votre pays concernant les déplacements à l’étranger. Le masque et la distanciation sociale restent plus que jamais des précautions nécessaires, pour vous et pour les autres.

Zone verte, zone orange, zone rouge …
Comment s’y retrouver ?

On parle beaucoup des régions, provinces ou pays avec le code couleur vert / orange / rouge pour signaler le risque de contamination du virus. Attention : les codes couleur de la France et de la Belgique ne sont pas similaires et correspondent à des fonctionnements différents.

En France, le code couleur est décidé par l’ARS (Agence Régionale de Santé) selon les départements et en fonction de plusieurs critères comme le taux de cas positifs ou le taux d’incidence (les cas confirmés pour 100 000 habitants). Le département du Nord est passé en zone rouge (zone de circulation active du virus) depuis le 5 septembre.
En savoir plus sur la situation dans le Nord de la France
Cliquez ici pour retrouver la carte de France selon les zones couleur

En Belgique, le code couleur est décidé par CELEVAL, une cellule d’évaluation Covid-19, et concerne les pays étrangers. Pour les voyages vers le France, les codes couleurs varient grandement selon les départements : à partir du vendredi 18 septembre 16h, le Nord et le Pas-de-Calais sont classés comme zones rouges pour la Belgique.
Cliquez ici pour connaitre les zones selon leur code couleur belge

La frontière franco-belge est-elle fermée ?

Non, la frontière entre la France et la Belgique reste ouverte, sans contrôle à la frontière.

Le classement par l’Etat belge en zone rouge du Nord et du Pas-de-Calais signifie en revanche que les déplacements sont désormais limités uniquement aux frontaliers et aux raisons essentielles : activités professionnelles, études, stages, visites à la famille, visites médicales, retour dans une résidence principale, …
Cliquez ici pour retrouver la liste complète des exceptions
(Catégorie ‘International’, sous ‘quand un voyageur doit-il se placer en quarantaine ?’)

Au-delà de 48h sur le territoire belge, une quarantaine et un test Covid sont obligatoires.
En savoir plus sur les mesures

Qu’est-ce que ça veut dire pour les frontaliers ?

Pour la première fois, le statut de frontalier est reconnu : en plus des exceptions liées aux déplacements essentiels, les personnes résidant dans les zones frontalières peuvent continuer à passer la frontière pour des déplacements quotidiens de proximité et de courte durée sans devoir effectuer de test, de quarantaine à leur retour en Belgique et sans remplir le formulaire PLF.

Est-ce que je dois remplir le formulaire belge PLF (« Passenger Location Form ») ?

Ce formulaire concerne en priorité toute personne (belge ou étrangère) qui demeure au-delà de 48 heures consécutives en Belgique ou toute personne qui revient d’une zone rouge vers la Belgique.

Le formulaire doit être complété par:

  • toutes les personnes se rendant en Belgique par avion ou par bateau,
  • et toutes les autres personnes se rendant en Belgique, sauf :
    • si elles restent moins de 48 heures en Belgique,
    • elles y reviennent à la suite d’un séjour à l’étranger de moins de 48 heures.

En dessous de 48h, pour des déplacements essentiels (voir exceptions ci-dessus), il est possible de cocher ‘Non’ à la question ‘Je suis resté à l’étranger pendant plus de 48 heures’ : aucun SMS ne vous sera envoyé dès lors pour passer un test et la quarantaine ne sera pas requise. Il est conseillé dans tous les cas de se munir d’un justificatif (contrat de travail, carte d’étudiant, certificat médical, preuve de lien familial, document juridique …) pour prouver plus facilement le déplacement essentiel dans l’éventualité d’un contrôle.
En savoir plus sur le Public Health Passenger Form

Voyager à l’étranger

La frontière entre la France et la Belgique sont à cette heure ouvertes.

En Belgique
De nombreuses mesures ont été prises pour les citoyens belges revenant de voyages à l’étranger : depuis le 1er août 2020, ils doivent remplir un formulaire en ligne (« Public Health Passenger Locator Form ») dans les 48 heures précédant leur arrivée, quel que soit le pays visité (zone à risque ou non) ou le motif de leur voyage (professionnel ou privé).
En savoir plus sur le Public Health Passenger Form

Ce formulaire doit être rempli par toute personne qui se rend en Belgique par avion ou par bateau, et toutes les autres personnes voyageant en Belgique, sauf lorsqu’ils séjournent en Belgique pendant moins de 48 heures, ils reviennent en Belgique après un séjour à l’étranger de moins de 48 heures.
En savoir plus sur les différentes zones sur le site des Affaires étrangères belges

Si vous revenez d’une zone orange, il vous sera demandé de contacter votre médecin pour qu’il vous fasse passer des tests et vous mette en quarantaine. Si vous revenez d’une zone rouge (sauf exceptions), à votre retour en Belgique, respectez immédiatement la quarantaine. Contactez votre médecin traitant et mentionnez vos antécédents de voyage afin qu’un test puisse être effectué sur le Covid-19.

En France
Il n’existe pas à l’heure actuelle de mesure pour les voyageurs à destination ou en provenance de l’espace européen. Pour les pays hors espace européen des tests et une quarantaine peuvent être imposés, en fonction des pays.
Pour le reste des pays, consultez le site France Diplomatie

Le port du masque

Il est obligatoire en France comme en Belgique dans l’ensemble des transports publics (métro, bus, train, tram) à partir de 12 ans en Belgique et 11 ans en France.

Le port du masque est également obligatoire dans la plupart des lieux accessibles au public, tels que les marchés, les magasins, les bâtiments publics, les cinémas, … Les municipalités peuvent par ailleurs décider de rendre obligatoire le port d’un masque dans des lieux supplémentaires.

Au travail, depuis le 1er septembre, le masque est obligatoire en France, sauf dans les bureaux individuels. En Belgique, pour l’instant, ce n’est pas le cas.

En France et en Belgique, dans la rue, l’obligation du masque varie selon les mesures prises par les villes sur l’ensemble de leur territoire ou seulement dans certaines rues, dans certaines grandes villes comme Lille.
Consultez ici la carte récap pour la zone de la Métropole Européenne de Lille
Consultez ici une une carte récap pour la Belgique

Les contacts sociaux

En Belgique, jusqu’au 30 septembre 2020, la bulle sociale est limitée :
Un ménage peut avoir des contacts avec un maximum de 5 personnes permanentes en dehors de la famille (enfants de moins de 12 ans non compris). Personne présent ne doit être malade.

Pour les réunions de groupe, le groupe peut être composé de 10 personnes au maximum (enfants de moins de 12 ans non compris), à condition de respecter la distance de 1,5 mètre.
La randonnée ou les sports (non organisés) peuvent également être pratiqués dans un groupe de 10 personnes au maximum. Ils n’ont pas besoin d’être dans votre bulle. Toutefois, les mesures de distanciation sociale doivent être respectées.

Il est préférable de faire ses achats seul, mais vous pouvez faire vos achats avec une autre personne. Toutefois, les commerçants peuvent refuser d’admettre plus d’un client.
Vous pouvez pratiquer des sports ou des activités physiques avec d’autres personnes. Ce faisant, vous devez garder une distance suffisante avec les autres personnes et respecter les règles d’hygiène des mains.

En France, il n’existe pour l’heure aucune mesure restrictive à ce niveau. Dans le département du Nord, avec le passage en zone rouge, les événements de plus de 5000 personnes sont interdits, certains établissements accueillant du public doivent respecter la distance minimum d’un siège entre deux groupes respectifs de 10 personnes maximum et les restaurants, débits de boissons et assimilés et commerces d’alimentation générale ont désormais une obligation de fermeture de 00h30 à 06h00 pour une durée de 15 jours sur le territoire de la Métropole Européenne de Lille.
En savoir plus sur la situation dans le Nord de la France

Les cérémonies

En Belgique, les mariages, les enterrements et les services religieux sont autorisés dans des cercles restreints : un maximum de 200 personnes peuvent être présentes lors de la célébration ou de la cérémonie. Une réunion dans une salle après la cérémonie (par exemple déjeuner, réception de mariage) est autorisée, avec un nombre limité de personnes (max. 50 personnes pour les réunions après un enterrement, max. 10 personnes pour les autres réunions).

En France, les cérémonies (mariages, enterrements …), sont de nouveau autorisées depuis le 2 juin dans le respect des gestes barrières (distanciation sociale, lavage des mains, respect des limitations …). Les salles de mariage dans les mairies ne pourront accueillir plus de 30 personnes. Ces mesures peuvent varier selon les mairies et les lieux de réception : pensez à vous renseigner en amont.

Newsletter

Stay up to date? Subscribe to our newsletter